L’autonomie économique des jeunes en France

L’année 2014 a surtout été marquée par les études menées au niveau des situations des jeunes dans le monde. Ces études montrent que les jeunes dans le monde entier connaissent tous le même problème économique : le chômage.

emploi-avenir2[2]

Les chiffres sont tombés : 73 millions de jeunes dans le monde entier sont la proie du chômage.

De ce fait, y remédier est devenu une priorité pour tous les pays concernés afin d’éviter que cela n’engendre divers problèmes sociaux. En effet, si ce problème de chômage au niveau des jeunes persiste, toute forme de croissance économique dans les années à venir s’avèrera une parfaite utopie. La jeunesse française ne fait pas exception à la règle puisque les individus dans la fleur de l’âge dans l’Hexagone sont frappés de plein fouet par le chômage.

Plusieurs paramètres sont à l’origine de cette situation. Force est de constater que même avec une expansion économique, l’autonomie économique de la jeunesse en France n’est plus satisfaisante. En effet, il est à noter que les jeunes deviennent de plus en plus dépendants de leur famille et ne sont pas autonomes financièrement. Or, ce problème ralentit, voire freine le développement de l’économie.

Les facteurs engendrant les problèmes de chômage chez les jeunes

La société française est l’une des sociétés les plus avancées au monde. Nonobstant ce fait, la population est victime du chômage, surtout les jeunes.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de ce fait. Tout d’abord, il y a la formation. En effet, il est constaté que le nombre de diplômés en France n’est pas suffisant pour occuper les postes clés dans différents secteurs. Mais il y a aussi des problèmes relatifs à la formation en question. Pour plus de précisions, les formations octroyées aux jeunes ne répondent pas à l’attente des postes qu’ils veulent occuper. On parle ici de la qualité de la formation qui ne cadre pas aux besoins réels du marché du travail. L’insuffisance de travail sur le marché constitue aussi l’un des problèmes sources du chômage pour les jeunes, surtout ceux qui viennent d’achever leurs études.

Enfin, le réel problème auquel tous les jeunes font face est le phénomène de « file d’attente », c’est-à-dire que les jeunes sont toujours pénalisés par une file d’attente pour les postes qu’ils briguent. De l’avis des employeurs, il faut privilégier les personnes qui ont déjà des expériences dans le domaine en question, car les jeunes ne disposent pas de tous les atouts pour s’acquitter efficacement des tâches qui leur seront confiées.

Éventuelles solutions pour y remédier

Tout d’abord, l’État doit adopter une politique visant à redonner confiance aux jeunes en matière d’emploi. De plus, pour pouvoir éradiquer les différentes inégalités dans la formation, les responsables étatiques doivent trouver la meilleure solution et accorder une grande importance à la création d’emplois pour les jeunes.

Mais surtout pousser les jeunes à fonder leur propre entreprise dans un esprit de leadership. En somme, ils doivent être formés pour devenir des leaders afin de promouvoir l’entrepreneuriat et la promotion de l’emploi chez les jeunes.

Laisser un commentaire